L’association KDSE

Pour présenter l’Association KDSE (Karate Do Shotokai Europe), il est nécessaire d’effectuer un historique du Karaté-do Shotokai en France.
Le Shotokaï a été introduit en France par Maître Tetsuji MURAKAMI.
Né le 31 mars 1927 à Shizuoka (Japon) Maître MURAKAMI est décédé le 24 janvier 1987 à Paris. Sur invitation de H.Plée (pratiquant de judo), il arrive en France le 03 novembre 1957 pour enseigner le karaté style Shotokan. Pionnier du kendo et de l’aïkido, il a été le premier expert de karaté à venir du Japon. Pendant 10 ans, il pratique ce style. Puis, lors de l’un de ses voyages au Japon, il rencontre Maître Egami, directeur technique de l’école Shotokai. Il en adopte le style à son retour en France et devient alors, à la demande de Maître EGAMI, le délégué officiel de l’école Shotokai pour Europe. Outre la France, l’Italie, le Portugal, La suisse, la Belgique, son influence s’est aussi exercée en Yougoslavie, Maroc, Algérie, Angola, et même aux Etats Unis. C’est en 1969 Qu’il crée l’Association « MURAKAMI-KAI » et en 1986 l’association « SHOTOKAI FRANCE ». Ces associations sont dépositaires de l’enseignement du Maître.

Le maître a dit:

Maitre MURAKAMI
« En général, le corps est trop rigide, et les techniques trop petites… Je vous conseille d’essayer lors de l’ entraînement d’effectuer les mouvements les plus amples possibles. Il faut apprendre à vous comporter de la façon la plus naturelle possible quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez. Les muscles ne sont pas fait pour être crispés. Vous obtiendrez plus de puissance à partir de mouvements les plus souples possible… Dans le travail à deux, ne vous attachez pas trop à l’apparence extérieure. Essayer plutôt de vous harmoniser avec le mouvement intérieure de votre partenaire, vous commencerez alors à comprendre l’essence même du karaté-do… D’ailleurs, il arrivera un moment où l’évolution technique ne sera plus possible s’il n’y a pas eu en même temps une évolution humaine. »

Ainsi Maître MURAKAMI voyait dans la pratique du Shotokai un moyen de développement non seulement physique mais également humain. En ce sens, le karaté-do Shotokai vise l’harmonie du corps et de l’esprit.

L’empreinte qu’il a laissé est grande et forte. L’enseignement du Maître MURAKAMI issu de celui des Maîtres EGAMI et FUNAKOSHI constitue aujourd’hui les fondements de la pratique du Shotokai définie par l’organisation SHOTOKAI-FRANCE. Cette organisation vise à poursuivre la tradition du karaté-do SHOTOKAI en France.

Le directeur technique national d’aujourd’hui:

Le Directeur Technique National, Patrick HERBERT, est actuellement le représentant officiel du Shotokai en France auprès du SHOTOKAI Japon et de la FFkama. A propos du Shotokai et de Maître MURAKAMI, il dit ceci: « Nous bénéficions de l’énorme travail de recherche et de l’expérience que nous a transmis et fait acquérir Maître MURAKAMI. J’estime que Maître MURAKAMI a forgé un des plus beau style de SHOTOKAI qu’il m’ait été donné de voir. »
Le Shotokai, Karaté d’avant-garde se situe dans la tradition du BUDO japonais. Sa recherche de l’harmonie du corps et de l’esprit vous fait découvrir l’efficacité véritable.

Pour continuer la philosophie Shotokai dans un karaté évolutif:

DO
Depuis septembre 2001, l’Association porte un nouveau nom : Karaté-Do Shotokai Europe (KDSE). Patrick HERBERT en est toujours le Directeur Technique.
Le Karaté-Do Shotokai est une source de développement personnel réel:
– d’une part, au niveau physique par l’accroissement de votre énergie, par une coordination plus grande, par le travail de la respiration, par la libération des tensions.
– d’autre part, au niveau mental, par une concentration plus grande, par une capacité d’anticipation plus élevée, par la prise de conscience de votre corps, par une disponibilité plus grande, par une meilleure écoute de soi même et des autres.

L’association KDSE organise régulièrement des stages dans les grandes villes de France et en Europe.

Liens avec quelques sites:

Contact e-mail:

GALLICE Bernard : gallice.bernard@numericable.fr