Principe

 

L’aïkido est issu de l’arsenal des techniques de combat des samouraïs, les guerriers japonais bien connus. L’aïkido couvre la pratique du combat avec armes (couteau, sabre, bâton) et à mains nues. L’aïkido se caractérise par un grand nombre de techniques, en mettant plus particulièrement l’accent sur les immobilisations, les clefs, et les projections.

Aïkido signifie en japonais union des énergies, rencontre, harmonisation, contrôle… Le but de l’aïkido, c’est le contrôle. Non seulement de l’autre, mains aussi de soi. De son agressivité, de ses peurs, … plus largement des émotions excessives, qu’elles soient négatives ou positives. Pour trouver un meilleur équilibre intérieur, et extérieur.

Au premier regard, l’ Aïkido s’apparente à un ballet bien réglé! Sa démarche semble se situer au-delà de toute efficacité… chaque geste harmonieux aboutissant à la projection du partenaire ou à son immobilisation!
En fait, au delà de l’apparence, cette discipline nécessite beaucoup de rigueur et de présence d’esprit pour atteindre la maîtrise d’un geste devant déjouer une agression.
L’énergie propre à chacun est développée durant l’étude.
Toute action est contrôlée, guidée et retournée contre son auteur par des déplacements appropriés, ou prolongée pour provoquer son déséquilibre, l’amenant à la chute!
L’étude de l’Aïkido est plaisante à divers titres. Par la pratique avec diverses armes (couteau, sabre, bâton), ou à mains nues, et par ses nombreuses techniques (attaques, immobilisations, clefs, projections, étranglements), elle offre une multitude des combinaisons, ce qui rend les cours très variés, et intéressants sur la durée. Les déplacements, les chutes permettent quant à eux d’améliorer son propre potentiel physique (stabilité, énergie, endurance, puissance). Il y a également une dimension esthétique, au-delà de la dimension utilitaire. Avec la pratique se développe une maitrise du rythme, du mouvement, de la respiration, de la relation à l’autre, qui peut faire croire au spectateur que les mouvements sont chorégraphiés, alors qu’ils naissent de la sensation dans l’instant.
N’ayant pas à prouver aux autres une quelconque supériorité ou se justifier d’éventuelles maladresses, la communication entre pratiquants s’en trouve d’autant simplifiée. Par la collaboration, les progrès sont plus rapides et plus profonds. En libérant certaines angoisses, l’Aïkido contribue également à l’épanouissement du pratiquant.
Nous avons constaté depuis peu que nos jeunes adolescents, se sentaient très à l’aise dans son étude.

Voilà une interview de Christian Tissier, 8e dan aujourd’hui. Très peu d’experts dans le monde atteignent un tel niveau de reconnaissance. Dans ce reportage de Télématin sur France 2, il introduit ce qu’est l’aïkido et nous gratifie de quelques techniques pour illustrer ses propos. Cette video vous aidera à en savoir plus, et, nous l’espérons, à vous donner envie de venir  pratiquer avec nous.